France

Lyon – 3 activités pour découvrir la ville autrement

Avant mon départ pour le voyage à vélo j'avais eu vent d'un blogtrip organisé par Synbud, cette plateforme de recherche exclusivement tournée vers les blogs de voyage, qui aurait lieu à Lyon. Extatique à l'idée de pouvoir découvrir ma ville de cœur différemment je me suis évidemment inscrite. Quelques semaines plus tard, après avoir suer sur plus de 1000km de Vannes à Glasgow et après avoir subi la pluie écossaise je retrouve l'été en France et surtout mes mails. Je découvre alors l'organisation mise en place pour cet évènement : je dors en auberge de jeunesse avec d'autres blogueuses et pour les activités je les découvrirai une fois arrivé sur place.

Bienvenue à Lyon !

Quelle joie de retrouver Lyon. Revenir dans cette ville me fait toujours un bien fou, comme une impression de revenir à la maison. Je rejoins l'auberge de jeunesse qui se trouve à quelques mètres de mon ancien appartement, je connais donc le quartier comme ma poche (ou presque). Je passe le pas de la porte de l'auberge Ho36, toute nouvelle auberge de jeunesse qui affiche un style résolument moderne dans sa pièce commune, un mélange entre industriel et vintage très réussi. On me remet une petite enveloppe, la carte magnétique qui me permettra d'ouvrir la porte qui mène au chambre et la porte de mon dortoir ainsi qu'une petite maison de monopoly ! Oui, vous avez bien lu, une petite maison verte qui me servira à prendre le petit déjeuner demain matin, original !

Je prends mes quartiers au 4ème de l'immeuble dans un dortoir de 8 où je rencontre déjà Aurore. La chambre est extrêmement simple : 4 lits superposés avec des coffres sous le lit du bas, on ne peut pas faire plus épuré ! Pas de climatisation, on cuit un peu dans la chambre mais c'est le climat lyonnais, infernal en été, après les températures qui oscillaient entre 10 et 15 degrés de Grande Bretagne et d'Irlande je savoure chaque rayon de soleil ! Même si j'avoue que la douche rafraîchissante n'a pas fait de mal. Il y a deux douches par étage, ce qui peut sembler peu puisqu'il y a 2 dortoirs de 8 sur notre étage mais avec une bonne organisation c'est faisable. Ce qui est un peu moins faisable c'est de se sécher correctement sans serviette. Seul bémol de l'auberge, les serviettes ne sont pas incluses, elles vous coûteront 1,50€, pour un lit qui coûte entre 22 et 25€ offrir une serviette ne semble pourtant pas excessif..

La douche prise, les habits de lumière revêtu et les dernières copines de chambre rencontrées, on est fin prêtes pour aller à notre soirée surprise. Alors qu'on attend dubitatives à l'arrêt du Rhonexpress on nous donne des bracelets à la couleur de ce tram qui vous emmène à l'aéroport de St Exupéry et notre étonnement ne fait que croître quand on s'arrête proche des hangars de stockage des trams. Soirée underground dans les hangars du Rhonexpress ! On retrouve tous les blogueurs invités en plus de tous les partenaires de l'évènement et jusqu'à un peu moins de minuit on enchaîne petits gâteaux et fromages tout en sirotant des mojitos sans alcool et des tout petit petit verres de vin.

Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud

Découvrir Lyon autrement...

Lyon, j'y ai vécu 7 ans, 7 longues années pendant lesquelles j'ai pu apprivoiser la ville, connaître chacune des rues de mon quartier et me perdre dans celles que je ne connaissais pas. 7 ans ne suffisent pas pour connaître vraiment une ville, aucune ville, on ne peut pas tout connaître, avoir tout vu, connaître toutes les histoires. C'est aussi pour ça que j'ai voulu participer à ce blogtrip dans ma ville de coeur. Dans la petite enveloppe qui porte mon nom j'ai trouvé à mon arrivée une petite carte avec les quelques activités que j'allais faire le lendemain. Le matin du vendredi je me réveille donc, un peu enfarinée, pour engloutir le petit déjeuner et me rendre devant le palais de justice pour une visite de Lyon à vélo. Pour quelqu'un qui revient d'un voyage à vélo ça tombe plutôt bien non ?

A vélo avec Lyon Bike Tour pour redécouvrir Fourvière

Je rejoins l'esplanade du palais de Justice, un endroit que j'aime beaucoup, et je découvre le petit local de Lyon Bike Trip. Je rencontre Mégane, notre énergique guide, qui nous propose de monter jusqu'à Fourvière plutôt que de faire le tour des quais. Après une rapide mise au point sur le fonctionnement des vélos, qui sont heureusement électriques vu l’ascension qui nous attend, on part pour une découverte différente de Lyon. Mégane nous présente plusieurs facettes de la ville au fil de nos arrêts photo le long des quais avant de nous mener vers le Parc des Hauteurs (qu'elle atteindra, elle, sans assistance électrique [merci le vélo défaillant], c'est assez dingue pour être souligné). Je connaissais déjà le Jardin des Curiosités qui est une partie du Parc des Hauteurs mais j'ai été agréablement surprise de voir que notre chemin nous menait d'un côté que je ne connaissais absolument pas avec une vue qui nous laissait déjà entrevoir la Basilique de Fourvière. Arrivés tout en haut, sur le parking de la Basilique, on laisse nos vélos pour aller admirer la vue presque dégagée de Lyon (pas de Mont Blanc à l'horizon !). Mégane nous raconte alors l'histoire de cette Basilique qui avait, pour moi, été construite à la suite des prières exaucées des lyonnais pour que Marie leur évite la peste. Or il semblerait que ce soit plutôt pour la guerre ! Enfin dans tous les cas, les lyonnais ont vu beaucoup de leurs prières exaucés et pour remercier la Vierge ils ont construit la Basilique sur leurs propres deniers. La construction a été longue mais le bâtiment qui est né de ces donations est somptueux. J'ai toujours adoré Fourvière et la revoir me conforte dans l'idée que je ne me lasse pas de revenir ! Je découvre certains détails que je n'avais jamais vu comme l'arc en ciel au dessus de la porte principal qui est la seule touche de couleur de tout l'édifice (extérieur, évidemment).

On redescend à toute vitesse vers les quais pour déposer les vélos et je rejoins la deuxième activité de la matinée : une dégustation chez Violette et Berlingot.

Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud
Lyon synbud

Vivre l'instant présent chez Violette et Berlingot

On se retrouve au Passage de l'Argue près de Cordeliers dans cette confiserie artisanale pour une dégustation de quelques bonbons.

La boutique est adorable et vous plonge directement dans une ambiance d'autrefois avec des boîtes anciennes et des bocaux remplis de bonbons qui ravivent des souvenirs. La dégustation se fera les yeux bandés pour rendre un peu plus intense la découverte, pour se couper du monde qui nous entoure. J'essaye de découvrir ce que je grignote, si les saveurs me disent quelque chose je me rends vite compte que mettre un nom dessus est une autre histoire ! Je découvre des bonbons au sucre qui cache des petits brins de plantes, des petits oursons bio et vegan et une pâte à tartiner à la noisette que je dévore littéralement !

Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot
Lyon synbud violette berlingot

Voyager dans le temps avec Cybèle

Ma dernière activité de la journée m'amène au Vieux Lyon devant la belle cathédrale Saint Jean. J'y rencontre Olivier ou plutôt Agent O qui sera notre guide ou en tout cas l'hôte de notre guide puisque très rapidement Barnabé Fluchte prend possession du corps de l'Agent O. Vous l'avez compris on part pour une visite un peu insolite du Vieux Lyon ! Barnabé Fluchte nous ramène au XVIème siècle alors que le Lyon qu'on connaît aujourd'hui n'était qu'à ses balbutiements. Nous prenant pour des marchands tout droit arrivé d'un pays lointain pour la Grande Foire Royale on commence à déambuler dans les rues du Vieux Lyon à la découverte des fameuses traboules.

Je m'amuse de découvrir que les quartiers que je connais si bien n'avait pas du tout la même population au XVIème siècle, vous saviez vous que les gueux habitaient du côté de Terreaux ? Les choses ont bien changé... Ce qui n'a pas trop changé c'est du côté de la Guillotière, toujours des histoires louches de ce côté là de la ville et ça depuis plusieurs siècles apparemment !

Olivier joue parfaitement bien son rôle et nous entraîne facilement dans son monde. Pendant une heure je découvre de nouvelles traboules (moi qui n'en connaissais qu'une seule et unique, la honte !) et une petite parcelle de l'histoire de cette ville que j'aime tant.

Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle
Lyon synbud cybèle

Les partenaires de ce blogtrip et les blogueurs

Michel et Augustin et leurs bons petits gâteaux apéros

Citrojito les mojitos sans alcool (mais avec le goût du rhum !)

Les Fruits de Terre et leurs petits burgers d'insectes

Le Bon Gustave et leur concept à la Shazam du vin !

Edwige Savall et ses bonnes petites salades

Tiphaine - Mes Petits Carnets

Camille - Camomille & Sencha

Vai - Vai en Vadrouille

Marie-Charlotte - D'ici et d'Ailleurs Photography

Johanna - J et C piquent un fard

Amandine - Travely Story

Aurore - On my Tree

Pauline - World Me Now

[Et j'en oublie...]

épinglez-moi !

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (6)

  1. Comment j’ai pu oublier de parler de la pâte à tartiner noisette alors que c’était une méga tuerie?!!
    Même si c’était des vélos électriques, savoir que vous êtes montés jusqu’à Fourvière en vélo je vous admire, lol. Mais toi tu étais rodée avec ton récent trip celte.

    1. C’était trop boooon! Ahah je te jure que le vélo faisait tout, c’était impressionnant ! Un coup de pédale et zoooou, un autre coup de pédale et zoooou. Trop simple ! A côté de mon voyage à vélo c’était du pipi de chat XD

  2. très chouette article
    hi hi moi en avril je n avais pas eu de soleil pdt mon we à Lyon
    c cool de le voir sous le soleil à travers tes yeux
    j essaierai cette auberge d ejeunese
    juqu à présent j utilisais celle qui est dans le vieux Lyon à l arrêt minimes du funiculaire

    1. Tu n’as pas eu de chance 🙂 T’as plein d’autres auberges de jeunesse maintenant à Lyon ! C’est la seule que j’ai testé, mis à part les serviettes s’était pas mal du tout ! Petit déjeuner bien, ambiance sympa et accueil cool aussi (bon sauf le matin quand on a demandé à laisser nos valises… Mais je met ça sur le compte du matin ! Tout le monde n’est pas matinal :p)