Animal Friendly amérique

Ils racontent leurs expériences

5 blogueurs racontent le voyage responsable et animal friendly en Amérique

De plus en plus le voyage se fait responsable et dans un monde où beaucoup essayent de profiter de cet engouement pour le voyage respectueux, on se perd souvent, un peu, dans les activités à faire ou pas ! Inspirée par cette envie grandissante de chacun (ou au moins de quelques uns) de voyager en respectant les autres et la Nature je me suis demandée si on ne pouvait pas aussi proposer, à toi lecteur, la possibilité et surtout la facilité de découvrir des activités animal friendly partout dans le monde.

Alors qu'est ce qu'une activité "animal friendly" ? C'est une activité respectueuse des animaux, de leur nature et de leur comportement naturel. Dans "animaux" j'inclue, bien sûr, tous les animaux. Mes principaux critères pour choisir les activités sont assez simples : dans le cas des animaux domestiques ou de fermes les interactions sont acceptées, dans un esprit de bon sens il faut respecter l'animal, évidemment. Pour ce qui est des animaux sauvages sont exclues toutes les interactions directes avec eux, interactions du type baignade avec les tigres, balade à dos d'éléphants... Le genre d'activités qui, j'espère que tu le sais déjà, vont à l'encontre du comportement naturel de l'animal mais surtout induisent des mauvais traitements qui, même si on te dit qu'ils n'existent pas dans tel ou tel centre, sont réels.

J'ai donc demandé à des blogueurs de me parler de leur plus belle expérience animal friendly et aujourd'hui, lecteur, je te laisse découvrir quelques activités possibles d'un bout à l'autre du continent américain.

Une visite à la ferme Cassis et Mélisse au Québec

-- Par Marie et Mickaël d'Entre 2 escales --

 

L’automne dernier on a eu la chance de découvrir la ferme Cassis et Mélisse cachée à l’intérieur des terres du Québec (dans la région Chaudière-Appalaches pour être précis). S’il ne s’agissait pas de notre première visite sur une ferme, c’était tout de même la première fois qu’on y passé la nuit et qu’on avait la chance de vraiment faire connaissance avec les animaux.

Envie de découvrir la suite ?


 

La Jolla en Californie ou le pays des otaries

-- Par Ariane d'Itinera Magica --

 

Otaries Itinera Magica

Au nord de San Diego, sur la mythique Pacific Coast Highway, se trouve une station balnéaire d’un genre un peu particulier. La Jolla n’est pas un paradis de sable blond et de cocktails piscine, mais une réserve naturelle marine.

Envie de découvrir la suite ?


 

Les quetzals de la réserve de Monteverde au Costa Rica

-- Par Seb & Laura les Globe Blogueurs --

quetzal animal friendly globe blogueurs

Notre amour des oiseaux est né en Amérique latine et plus particulièrement en Amérique centrale. Il faut dire que cette région du monde est idéale pour observer de nombreuses espèces toutes plus spectaculaires les unes que les autres.

Envie de découvrir la suite ?


 

Une nurserie d'otaries au Galapagos : la Loberia de San Cristobal

-- Par Nadia d'Un Monde au Poil --

Animal Friendly amérique

Le parc national de l’archipel des Galapagos est sans aucun doute l’un des lieux les plus singuliers de notre belle planète. Ces îles volcaniques situées à 1200 km au large des côtes équatoriennes sont peuplées de créatures étranges et fascinantes, comme les iguanes marins, les tortues centenaires, ou plus espiègles, à l’image des nombreuses otaries qui se prélassent sur les plages et viennent taquiner les plongeurs en mer.

Envie de découvrir la suite ?


 

Monter à cheval dans la pampa argentine

-- Par Solène de My Little Road --

 

J'ai commencé à monter à cheval vers l'âge de 8 ans et l'équitation a toujours été une passion que je partage d'ailleurs avec le reste de ma famille et en particulier ma petite sœur. En région parisienne je trouve que cela reste un peu frustrant de monter à cheval car on passe la plupart de son temps dans les manèges ou les carrières en intérieur. Maintenant que je voyage beaucoup, j'essaye donc de pratiquer ma passion dans d'autres pays dès que l’occasion se présente : ainsi j'ai déjà fait connaissance avec les chevaux marocains, islandais ou encore argentins ! Je fais par contre toujours très attention à choisir des endroits bien recommandés car je veux que les animaux soient traités dans les meilleurs conditions possibles.

Envie de découvrir la suite ?


 

épinglez-moi !

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (11)

  1. Super initiative que de recommander ce type d’activités ! On y est très sensibles aussi. Je me souviens de balade en canoë sur le Saint-Laurent au Québec où on a vu des baleines, certes de beaucoup plus loin que si on y avait été en bateau à moteur mais je ne regrette pas, les sensations étaient incroyables et ça reste un moment magique. Dans mon souvenir la Suède propose aussi quelques parcs où vivent des animaux qui correspondent au climat local et n’ont pas peur des humains.

      1. C’était en août aux Bergeronnes. On a eu la chance de voir différentes sortes de rorquals juste en les observant depuis la rive, certains peuvent venir très près. Et puis cette baleine bleue dont on a aperçu au loin la nageoire caudale plonger dans l’eau, quand on était en canoë. Génial !

  2. J’aimerais beaucoup voyager à cheval, je comprends complétement Solène quand elle décrit la liberté ressentie lors d’une telle expérience ! Pour être originale j’aimerais faire cela dans les pays du centre asiatique 🙂 Les Galapagos me tentent aussi énormément mais je crois qu’il faudra attendre une occasion spéciale 🙂

  3. Bonjour.
    Une super idée d’article avec ce thème animal friendly. C’est une cause qui m’intéresse énormément. Mais je ne peux m’empêcher de relever des contradictions sur les exemples choisis, notamment ceux de la ferme avec des chèvres laitières et les chevaux en argentine. N’est ce pas justement là des exemples qui démontrent l’exploitation animale ? Dans la nature la chèvre n’aurait pas besoin (ni l’envie) que des humains viennent la traire, et le cheval encore moins envie qu’on le monte pour se promener sur des kilomètres.

    1. Merci pour ton commentaire ! Effectivement, sur ces deux activités j’ai énormément hésité. Les chèvres laitières sont souvent mal traitées et réellement exploitées. Dans le cas de cette ferme il y a un réel intérêt pour les animaux, elles sont respectées d’un point de vue éthique. Je ne suis pas extrême non plus, comme je l’ai dit dans mon introduction j’accepte les activités avec les animaux de ferme si les conditions de vie de ces animaux sont acceptables. J’ai estimé que c’était le cas pour ces chèvres.
      Pour les chevaux, c’est une autre histoire ! Je t’avoue que je ne monterai personnellement jamais à cheval, je suis assez d’accord avec toi sur le point qu’un cheval n’a pas forcément envie d’être monté sur des kilomètres. Mais là encore c’est les conditions de vie de l’animal qui m’intéressent. Les chevaux ne sont pas exploités jusqu’à l’épuisement et sont respectés par leur « propriétaire ». Ne pas oublier que dans les 2 cas on ne parle pas d’animaux sauvages mais bien d’animaux habitués à l’homme. J’ai donc estimé que ces activités avaient leur place ici 🙂