Lifestyle

Les produits Cruelty Free Lush

Lush c’est une marque à laquelle j’adhère depuis quelques mois maintenant, je vous en avais même parlé rapidement lors de ma préparation au voyage et si j’y adhère c’est surtout pour son engagement contre les expérimentations sur les animaux.

Les expérimentations animales en cosmétique

L’expérimentation animale n’est pas une nouveauté, vous êtes sûrement au courant que la plupart des produits cosmétiques dans le monde ont été testés sur les animaux. Tout ça pour quoi ? Pour nous éviter les risques encourus par une trop haute dose de tel ou tel produit. L’expérimentation des produits finis sur les animaux est prohibée en Europe depuis plusieurs années et en 2013 on a même vu passé une directive interdisant l’expérimentation des composants uniques sur les animaux, ce qui revient à avoir des produits totalement Cruelty Free. Mais la question qui se pose c’est : pourquoi, si tous les produits qu’on a en Europe sont Cruelty Free, il n’y a mention nulle part de cet état de fait ? Le problème c’est REACH.

Expérimentation animale

REACH vous en avez sûrement pas entendu parler, c’est un peu le jumeau maléfique de la législation contre les expérimentations animales, il est planqué dans l’ombre et on le débusque seulement après avoir cherché, cherché et encore cherché la réponse à cette question fatidique du « pourquoi le sigle Cruelty Free n’est pas partout« . REACH c’est un règlement mis en place en 2006 qui fait malheureusement autorité sur la loi de 2013 contre les expérimentations animales et qui permet aux industriels et autres fournisseurs de matières premières cosmétiques de tester lesdites matières premières sur les animaux si et seulement si il n’y a pas d’autre alternative.

Est ce qu’on s’est pas un peu foutu de notre gueule du coup ? Oui et non, c’est toujours une question de choix, choix de la part du consommateur d’utiliser des produits Cruelty Free et choix des magasins de proposer des produits qui sont Cruelty Free. Comme ça a été dit dans cet article très bien documenté, les entreprises cosmétiques peuvent faire le choix de changer de fournisseur si le leur a un jour l’obligation de faire des tests sur les animaux du fait du plan REACH. Dans tous les cas il ne faut pas partir du principe que grâce à la loi de 2013 tous les produits en Europe sont Cruelty Free et surtout il faut se documenter sur les produits achetés puisque Cruelty Free en Europe ne veut pas dire Cruelty Free dans le monde.

Le Cruelty Free Lush

Lush est née dans les années 90 en Grande Bretagne et depuis toutes ces années la marque s’évertue à évoluer au rythme des découvertes dramatiques sur l’écologie, l’environnement et, forcément, la condition animale. La marque a vraiment fondé son marketing sur le Cruelty Free et malgré ce que certaines personnes ont pu dire à ce niveau, Lush promeut la transparence à ce niveau. Sur le site vous pouvez trouver des informations sur REACH et la marque répond facilement aux questions relatives à ce plan et aux expérimentations animales.

La bannière est donc levée et la marque hurle fièrement qu’elle est l’une de celles qui protège la vie animale. Si vous faites des recherches vous allez trouver des sceptiques, il y en a toujours, mais de mon côté, après avoir lu de manière objective des avis qui parfois ne l’étaient pas, je reste attachée à cette marque et profondément persuadée qu’elle est de celle qui essaye vraiment de changer les choses et d’évoluer avec le Monde.

En tête Mush

Sur le site Lush vous aurez donc toujours la mention « Non testé sur les animaux » mais aussi la mention qu’aucun des éléments des produits qu’ils vendent n’ont été testés sur les animaux et c’est là toute l’importance du produit. Beaucoup de produits se disent non testés sur les animaux mais la mention se réfère en fait au produit fini et pas aux éléments qui le composent. On parle vraiment de manipulation du consommateur. La solution est donc très simple, aujourd’hui internet regorge de site internet qui répertorie les produits Cruelty Free de A à Z, ça ne prend que quelques minutes à regarder et ça sauve des animaux en amont !

Le Charity Pot, une initiative responsable

Après le Cruelty Free Lush propose aussi de s’interroger sur les grandes questions de notre temps : l’écologie, l’environnement et les droits de l’Homme. Depuis 2012 la société Lush a mis en place le Charity Pot, une crème hydratante pour le corps et les mains un peu grasse pour moi mais je l’achète plus pour l’idée que pour vraiment m’en tartiner les mains ( au pire, le soir quand ça dérange moins ! ). Ce Charity Pot a donc l’avantage de vous hydrater et d’aider des associations qui luttent pour des causes telles que la protection de la mangrove à Madagascar, la défense des cochons de ferme avec la bien connue association Groin Groin, la protection des enfants de détenus ou encore celles des femmes battues.

Charity-Pot Cruelty free lush

Lush ratisse large et ça marche ! D’une seule association sponsorisé en 2012 Lush a reversé les bénéfices des Charity Pot ( excepté la TVA qui va à notre cher Etat ) à 14 associations dont le collectif Stop TAFTA qui se bat contre cette loi qui menace l’économie mondiale mais dont on parle bien peu, lONG Reniala qui se bat pour la protection des Makis Cattas à Madagascar ou même, plus près de chez nous, l’association Al’Terre Breizh qui préserve la biodiversité bretonne.

La marque est donc sur beaucoup de front et elle s’emploie à faire évoluer les consciences sur différents sujets dont un sujet dont on a déjà parlé sur ce blog et dans le monde entier : l’huile de palme.

Le problème récurrent de l’huile de palme chez Lush

« […] Beurre de cacao de Colombie issu du commerce équitable (Theobroma cacao), Acide stéarique (Stearic acid), Beurre de karité issu du commerce equitable (Butyrospermum parkii),Triéthanolamine (triethanolamine), Huile essentielle de géranium (Pelargonium graveolens), Huile essentielle de bois de rose (Aniba rosaeodora), Huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata), Absolue de vanille issue du commerce équitable (Vanilla planifolia), Gel d’aloès frais (Aloe Secundiflora), Alcool cétéarylique (cetearyl alcohol), Citronellol* (Citronellol*), Coumarine* (coumarin) […] »

Cette jolie petite liste d’ingrédients c’est une partie de celle du Charity Pot dont on parle juste avant. Alors pourquoi j’égrène joyeusement ces petits noms parfois un peu barbares ? Parce que dans le tas se cache une suspicion d’huile de palme.

Comme des agents doubles un peu vicieux l’acide stéarique et l’alcool cétéarylique s’invitent dans la composition de certains produits de la marque et quand, au fil de mes recherches, je découvre que ces produits sont des dérivés d’huile de palme, je pleure.

Mais attend, pourquoi faire un article pour dénoncer ma propre connerie ? Parce que les produits Lush j’en ai plein, le Charity Pot je m’en mettais y’a pas 12h sur les mains, suicide social ? Rejet de mes propres principes ? Calme toi donc lecteur, non je ne m’autodétruis pas en écrivant cet article, je t’informe simplement et te donne un simple conseil : renseigne toiBeaucoup de blogs se sont enflammés sur la question de l’huile de palme chez Lush, si je ne les crois pas non plus tout blanc dans cette histoire ils ne sont pas non plus tout noir et tout méchant.

Lush a utilisé de l’huile de palme dans ses produits, c’est un fait, pas un secret. Mais ce qu’il y a surtout à souligner c’est que Lush a mis en place tout une campagne pour débarrasser ses produits d’huile de palme, on ne peut pas en dire de même pour beaucoup de produits qui osent être fier de l’utilisation de cette huile qui est à l’origine de la destruction de forêts en Indonésie mais aussi en Afrique ! Alors quid de l’acide stéarique et de l’alcool cétéarylique ? Il a pourtant été noté noir sur blanc sur certains blogs que c’est de l’huile de palme ! Au final le seul site auquel je fais confiance en la matière c’est celui de Kalaweit :

Cetearyl alcohol : Alcool cétylique / Alcool cetylique
Stearic acid : Acide stéarique peut provenir de la noix de coco

 

Et là, je me détends ! Ces produits notifiés sur le site de Kalaweit comme étant susceptibles d’être de l’huile de palme sont tout aussi susceptibles de provenir de la noix de coco. Alors quoi ? Qu’est ce qu’on fait ? J’ai décidé de faire confiance et de ne pas hurler aux complots capitalistes des Illuminati tout simplement parce que Kalaweit a accepté de voir son nom associé à celui de Lush il y a 3 ans dans une campagne pour la protection des forêts en Indonésie et de la faune indonésienne. Il ne me faut rien de plus, je continuerai à acheter les produits Lush jusqu’à ce qu’on me prouve par A+B que ces produits contiennent vraiment de l’huile de palme. En attendant je continue à me laver les cheveux, à me brosser les dents et à m’hydrater la peau avec des produits Cruelty Free Lush et à acheter ces produits à une marque qui agit réellement pour la planète et les êtres humains.

lush-paris-1375001235

Et vous ?

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (3)

  1. Bof, les illuminati c’est un peu vieillot non ? De nos jours, être conscient, pleinement conscient, c’est à dire « BE AWARE » comme nous l’a si bien expliqué Jean-claude Van Damme 😉 il faut causer Bildeberg, le club ! vi vi 🙂 ou encore tout savoir des Young Leaders, de la French-Américan Foundation. Sans çà, et c’est un minimum requis, t’est pas un bon conspi anticapitalos, bref, pas crédible 🙁

    Trêve de plaisantation 🙂 de nos jours extraire le vrai du faux, ou trier le grain de l’ivraie comme disait pépé, bonjour le taf. J’en suis exténué rien que d’y songer… Mais un constat tout autre que celui des conspis et autres « idiots » utiles est celui que tu fais dans ton texte et je te cite:

    « Est ce qu’on s’est pas un peu foutu de notre gueule du coup ? Oui et non, c’est toujours une question de choix, choix de la part du consommateur d’utiliser des produits Cruelty Free et choix des magasins de proposer des produits qui sont Cruelty Free. »

    Bien sur que les ceux (et les ceusses) qui ont de l’argent et qui en veulent encore beaucoup (trop) plus plein leurs comptes dissimulés (qui a dit conspi ? ;-)), et le pouvoir qui va avec, nous prennent pour des… Cons-sommateurs*, des Cons-Sommés* et que vive l’égalité des sexes et des comptes à régler 😉 (ou ça ? ou ça ?) ils vous prennent aussi pour des connes-sommatrices et des connes-sommées.

    Il y a peu je tombe sur cette article d’un site de « Ré-information »; sur lequel je passe bien trop de temps 🙁 pour tuer mon ennui… qui meurt pas, le salopiot !

    http://lesakerfrancophone.fr/lincroyable-blanchiment-du-glyphosate-cancerigene-de-monsanto-par-bruxelles

    Où l’on voit comment les lobbies ont peu de scrupules, et riches de ce qu’ils nous prélèvent en nous sommant de con-sommer, totalisent une somme de pouvoirs colossaux contre lesquels, malheureusement, il y a peu à faire sinon que de changer nos propres rapports au monde, aux autres et peut être aussi le rapport à nous même…

    Alors à ta question, après nous avoir expliqué ton choix des produits de soins corporels mis en avant dans ce post: ET VOUS ?

    Heu… moi ? MOI ??? Hum… j’me lave pu ! Hi hi 😉

    Pouha ! Mais ça renifle ici non ? Vi vi ca puire !!!

    *Sommateur: (Arithmétique) qui entraîne une sommation (opération par laquelle se fait la somme de plusieurs quantités).

    *Sommé(e): Synonymes; cité(e), exigé(e), intimé(e), prié(e), totalisé(e). Un peu totalitaire tout ça, en somme…

    Allé, j’avais envie d’écrire un peu, lâcher des mots comme on lâche des ballons dans un ciel bleu, juste pour jouer, juste pour de rire avant de filer sous la douche…

    1. Tu m’as fais rire ! Je suis parfaitement d’accord avec toi que la consommation, quelle qu’elle soit, emmène une forme de vache-à-lait-sation et que tout ça c’est quand même une petite entreprise ! Mais je préfère encore soutenir les firmes grosses ou moins grosses qui respectent un minimum la vie des animaux que les grosses et grasses firmes qui se foutent de tout sauf des gros billets !

      1. 🙂

        Si, par la magie des produits Lush, tu sens aussi bon que tu es jolie… hmmmm… mais je m’égare là.

        Au fait, moi aussi suis un zanimal. Un chat ! Ou un truc du genre. En tous cas je ronronne très très bien…

        Du coup je suis très sensible à l’intérêt que tu nous portes, avec ce désir de nous protéger… 😉

        A bientôt pour te lire,