Les poilus (et les autres...)

De l’urgence de protéger le Lynx en France

Vous l'avez peut être remarqué mais depuis le début de nos "rendez-vous poilus" je mets l'accent sur notre faune à nous, la faune de France. J'estime que s'occuper des espèces étrangères plus que des nôtres est un peu un paradoxe, ça revient en fait à donner des leçons aux autres sans rien mettre en application de notre côté. J'ai donc commencé par vous parler du loup et puis de l'ours et on m'a justement fait remarqué qu'on oubliait souvent l'autre prédateur mal-aimé de nos contrées : le lynx. C'est vrai que le lynx on en entend assez peu parlé et pourtant il est tout aussi en danger que les autres prédateurs.

lynx- parc sainte croix (8)

On compte 4 espèces de lynx dans le monde, la nôtre, le lynx boréal est considéré en danger en France. L'état de la population de lynx dans notre pays a commencé à chuter il y a quelques siècles, entre le XV et le XVI, à cause de l'avancée de l'Homme, de la déforestation et de la raréfaction de proies. Au fur et à mesure le lynx s'est de plus en plus cantonné aux forêts et aux massifs montagneux pour en disparaître progressivement, à commencer dans les Vosges au XVII puis dans le Jura et le Massif Central à la fin du XIX et dans les Alpes et les Pyrénées au début du XX. Pendant plus d'un demi-siècle on n'entendra plus parler du lynx dans notre pays et il faudra attendre les années 70 et le relâché d'individus en Suisse pour que l'animal repointe son museau dans le Jura français et dans les Alpes. Pour ce qui est des actions françaises pour la protection de ce grand carnivore rien n'est fait avant le début des années 80 où on se décide enfin à réintroduire des lynx venus des Carpates dans les Vosges, sur les 21 lynx relâchés la moitié vont mourir ou disparaître de manière suspecte, le reste commencera à constituer une population.

Quelques décennies plus tard la situation des lynx n'est pas bien meilleure : dans les Vosges on considère la population quasi-éteinte si ce n'est pas déjà le cas, une donnée a été validée en 2015 ce qui permet de considérer la présence de l'animal encore possible sur le territoire mais ce noyau s'éteint et s'éteindra incontestablement si rien n'est fait. Pour ce qui est des Alpes, une population y est présente de manière non continue, les individus se déplacent entre plusieurs zones sans vraiment s'installer, que ce soit au Nord ou au Sud. Dans les Pyrénées il est encore aujourd'hui difficile d'établir la présence d'une population mais aussi de quelle espèce sont les lynx qui sont aperçus puisqu'en Espagne c'est le Lynx Pardelle et non plus le Lynx Boréal qui y habite. Au final la seule population bien installée dans notre pays est celle du Jura qui comptait en 2013 une centaine d'individus. On espère que cette population pourra s'étendre jusque dans le Massif Central où aucune population installée n'a été recensé.

lynx- parc sainte croix (9)
lynx- parc sainte croix (13)

Les principales menaces qui pèsent sur les lynx sont les collisions routières ou ferroviaires  mais aussi le braconnage et la fragmentation de leur habitat. Aussi insensé que ça puisse paraître les Lynx sont parfois considérés par certains comme des animaux dangereux pour les troupeaux alors que la prédation sur animaux d'élevage par les Lynx reste extrêmement faible déjà parce qu'il n'y a pas beaucoup d'individus et surtout parce que les animaux d'élevage ne sont pas les cibles principales. Vous vous souvenez peut être de cette terrible histoire d'un lynx dans le Doubs qui avait attaqué des dizaines de moutons en 2014, il avait été éloigné et à son retour endormi pour être relâché ailleurs, il était mort pendant le transport et son autopsie avait montré qu'il avait plus de 100 plombs dans le corps. Ces centaines de blessures l'avaient considérablement handicapé et il s'était retrouvé à devoir se nourrir en tuant des moutons pour survivre. Qui est alors le plus fautif dans l'histoire ? Le lynx qui se nourrit pour survivre ou celui qui, après avoir essayé de le tuer, s'insurge qu'il s'attaque aux troupeaux ?

Il faut donc remettre les choses dans leur contexte avant d'attaquer une fois de plus l'un des seuls prédateurs qu'il nous reste dans notre pays. Les êtres humains ont tendance à trop vite oublier que les terres sur lesquels ils vivent étaient autrefois souvent constituées de larges forêts et que dans ces forêts vivaient des animaux, comme le lynx, qui se sont retrouvés à devoir se satisfaire de parcelles considérablement réduites de territoire et donc d'une population de proies tout aussi réduite. Il est facile d'oublier et de ne voir les prédateurs que comme des nuisibles qui empêchent la vie paisible des êtres humains sauf que ceux qui les tuent ou les repoussent, pour s'assurer un confort de vie qu'ils estiment devoir avoir, sont ceux qui oublient qu'ils refusent ce même confort de vie à des animaux qui ne cherchent qu'à vivre, survivre, sur des territoires qui étaient autrefois les leurs tout autant que les nôtres. Certains sont vraiment gangrenés par cette maladie de l'appropriation et le résultat c'est la mort de nos espèces qu'on empêche de vivre paisiblement, à qui on refuse le droit de se déplacer librement, ce qui est le besoin premier de ces animaux pour que les populations puissent s'étendre et surtout se diversifier. On n'a jamais vu d'espèce prospérer en étant réduite à devoir rester dans quelques hectares. Quand on observe que certains pays d'Europe comme l'Espagne, le Portugal, l'Ecosse ou l'Allemagne font tout pour réintroduire l'animal on se demande quand la France aura elle aussi cette prise de conscience vitale pour le Lynx.

lynx- parc sainte croix (6)
lynx- parc sainte croix (7)

Comment aider les lynx ?

Au fil de mes recherches j'ai fait le terrible constat que le Lynx était très (très) peu médiatisé, vous vous en doutiez puisque vous n'en entendez que très rarement parler mais la réalité c'est que trop peu d'associations s'inquiètent de l'existence de cet animal ! Et la conséquence directe c'est que j'ai peu d'alternatives à vous donner pour venir en aide aux lynx. Mon plus gros conseil ? Mettez le paquet avec les associations qui s'occupent du Lynx, elles sont les garde-fous de la pérennité de l'espèce dans notre pays.

Soutenir les associations

Comme je vous le disais, quelques associations s'occupent de la protection du Lynx dans notre pays. La première chose est évidemment de les soutenir, de les suivre et de répondre présent lorsqu'elles lancent des actions pour sauvegarder l'espèce.

  • L'association Athénas qui s'occupe de recueillir les Lynx en difficulté, de les soigner et de les relâcher lorsque c'est possible. 
  • L'ASPAS, même s'il reste à confirmer que des actions sont encore faites pour le lynx, les dernières remontant à plusieurs années..
  • FERUS, qui s'intéresse aussi à la protection du prédateur même si on peut regretter que les actions soient plus tournées vers le cas du loup et de l'ours.

En parler autour de vous

On peut trouver que c'est assez simple comme solution et pourtant, je vous le répète à chaque nouvel article poilus, c'est aussi le fait d'en parler souvent qui aide à la prise de conscience de la situation terrible dans laquelle se trouve le Lynx. En parler autour de vous, partager, vous permettra de rapidement vous rendre compte que beaucoup de personnes n'ont pas conscience qu'on a des Lynx en France et qu'ils sont en danger ! 

lynx- parc sainte croix (14)

Cet article est le quatrième que je fais pour vous parler des animaux en danger dans notre pays. Si je suis déjà sensibilisée à la cause des Ours et des Loups je ne l'étais que très peu de celle des Lynx et je vous avoue que c'est probablement celle qui m'a le plus touché et émue.. 

Je remercie le Parc de Sainte-Croix de m'avoir transmis quelques photos des lynx présents dans leur parc. Mon article n'est évidemment pas en lien avec leur parc, les lynx étant des animaux très difficile à voir dans la nature, le parc a eu la gentillesse de me donner quelques photos ! J'ajoute que c'est l'un des rares parcs que je trouve responsable en France vis à vis de leurs actions pour les espèces nationales c'est donc la raison principale qui m'a poussé à leur demander des photos !


épinglez-moi !

lynx

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (6)

  1. Merci pour cet article important et passionnant. Pourvu que tu sois entendue….
    Le lynx est le plus fascinant de nos grands prédateurs, je trouve.

    1. J’espère aussi qu’on va un peu plus ouvrir les yeux sur le sort des lynx 🙂 C’est un animal vraiment passionnant et qui a un gros capital affectif je trouve, c’est assez dommage qu’on ne sensibilise pas plus à son sujet, je suis certaine qu’il y aurait une bonne adhésion.

  2. Je ne savais même pas qu’on avait des lynx en France ! C’est vraiment triste leur situation, j’espère qu’avec la sensibilisation de plus en plus de personnes prendront conscience du problème. Tu as eu une très bonne idée en te penchant sur les animaux en danger en France, c’est vrai qu’on n’en parle vraiment pas assez !

    1. Merci Aurore ! Ca étonne souvent quand on prend connaissance du fait que le Lynx n’a en fait rien d’exotique et qu’on en a chez nous ! La désinformation sur le sujet n’aide pas 🙂