Les poilus (et les autres...)

Quel avenir pour les cétacés en milieu naturel ?

Beaucoup d'évènements ces derniers temps me font me demander ce que serait l'avenir des cétacés si on fermait les parcs aquatiques. Qu'on s'entende bien, je suis contre ces parcs qui exploitent les animaux, les donnent en spectacle en se cachant derrière une soi-disant nécessité de jeu avec les hommes, de contact. Je suis contre cette industrie qui fait de la captivité et de l'exploitation des animaux dans des spectacles une attraction incontournable pour ceux qui n'ont jamais pu voir ces animaux dans la nature.

Le Conseil d'Etat n'a pas cassé l'arrêté qu'avait mis en place Ségolène Royal avant de quitter le gouvernement et qui interdit au parcs aquatiques la reproduction des cétacés. Les parcs aquatiques en France sont voués à disparaître. Seront-ils assez intelligents pour comprendre que la meilleure des sorties serait de faire partir ces animaux vers des centres de réhabilitation ou des lagons de retraite ? De leur permettre de se reconstruire en tant que dauphin ou orque plutôt que de les exploiter jusqu'au dernier moment, pour récolter jusqu'au dernier centime ? Et s'ils choisissent la réhabilitation, si ces animaux repartent dans la nature quel sera leur avenir ?

 

 

Je me suis demandée si on était encore responsable de ces animaux une fois qu'on les a rendu à la nature, qu'on les a libéré du joug avide de l'être humain. Au final on les replonge dans un océan pollué où sont déversés chaque année des milliards de tonnes de déchets et de produits toxiques, on leur rend la liberté pour les laisser découvrir un monde qu'ils n'ont pas connus, des dangers qu'ils ne connaissent pas. Vous ne pensez pas qu'il est aussi de notre responsabilité de les protéger encore après la captivité ? De leur offrir un monde dans lequel on ne les tuera pas pour prendre des selfies avec eux comme ce bébé dauphin perdu, affamé puis torturé par des idiots sur une plage espagnole ?

La réhabilitation des cétacés est une réalité, on sait aujourd'hui qu'il est possible de remettre des cétacés dans leur milieu naturel même s'ils n'y sont pas nés malgré tout ce que peuvent dire les défenseurs des parcs marins. Cette expérience a été réalisée avec brio en Corée du Sud avec 2 dauphins qui ont retrouvés la liberté après 20 ans de captivité. Évidemment, on ne les remet pas dans la nature du jour au lendemain et la réhabilitation demande un processus strict pour permettre aux animaux de se réapproprier leur instinct naturel de chasseur perdu après des années à être nourri aux poissons morts. En Corée du Sud il les ont donc isolés dans un enclos en mer, les animaux ont pu se réhabituer aux paramètres naturels de l'océan, au courant, à l'eau salée, aux poissons vivants qu'il faut attraper pour manger. Une fois qu'ils ont été décrétés en assez bonne santé et qu'ils sont redevenus autonomes ils ont été relâchés. Ce processus n'a duré que 2 mois et est réalisable uniquement avec des cétacés qui peuvent retrouver un groupe ou qui forment un groupe puisque ce sont des animaux grégaires et qui pourraient dépérir s'ils sont seuls. Il est donc parfois possible que des animaux seuls ne puissent pas être réhabilités ou alors des animaux qui ont été trop imprégnés par l'homme et qui ne parviendraient plus à s'en détacher. Les lagons de retraite sont alors la meilleure solution pour ces animaux. Ces baies fermées permettent aux animaux de retrouver leur milieu naturel et leur instinct tout en étant surveillé et aidé en cas de détresse.

Il existe donc des solutions bien réelles pour mettre un terme à la captivité des cétacés dans le monde mais la question qui me taraude aujourd'hui est plutôt est-ce que l'homme est prêt à faire les efforts nécessaires pour préserver ces animaux de l'extinction ? Ce n'est plus un secret que nos océans sont des poubelles à ciel ouvert où nagent les ordures et qu'ils sont imprégnés par tous les produits chimiques qu'y déversent les grandes entreprises comme Tepco qui a prévu de relâcher des eaux radioactives dans l'océan près de Fukushima. Toutes ces réalités m'inquiètent évidemment sur l'avenir des espèces marines et il est nécessaire aujourd'hui de réellement interpeller les grandes puissances et les plus modestes qui partagent au final les torts d'une inconscience de leurs actions sur l'avenir des océans. Si j'estime qu'en France on a une certaine éducation sur le respect de l'environnement je me rends vite compte que les grandes entreprises des plus grandes puissances mondiales sont de celles qui polluent le plus la planète ! Comment peut-on se permettre d'accepter la pollution des océans quand on est au courant des conséquences de nos actes ? Les petites puissances ne sont pas en reste, lorsque j'étais en Afrique j'ai pu voir de mes yeux les conséquences d'une mondialisation trop rapide, des bouteilles en plastique jetées sur le sol sans aucune considération ni conscience que ces bouteilles là finiront vite dans l'océan, drainées par les eaux de pluie vers les cours d'eau puis vers l'océan ! Chacun a des responsabilités et chacun doit les prendre rapidement si on veut être sûr qu'une entreprise comme le relâché des cétacés ou de tout autre animal dans la nature ne se soldera pas par une complète disparition de telle ou telle espèce.

Vient aussi le comportement humain et le problème de cette folie de masse qui amène les gens a tué un bébé dauphin juste pour se prendre en photo avec. J'ai parfois du mal à réaliser le manque d'éducation au respect des animaux de certains êtres humains et pourtant on voit beaucoup trop souvent des exemples de ce manque d'éducation dans les médias ! Médias que doivent très probablement suivre ce genre de personne et pourtant, mystère encore plus épais pour moi, ils ne comprennent pas que ce genre de comportement est inacceptable. Beaucoup d'êtres humains se sentent supérieurs aux espèces animales, le problème est là, l'Homme devrait vite descendre du piédestal qu'il s'est lui même érigé avant d'en tomber violemment quand il ne restera plus que lui sur la planète.

orque chouette world

Comment aider les cétacés ?

En suivant et soutenant des associations

Il existe beaucoup d'associations de défense des océans et des cétacés, je ne vous en donne que 3 que je connais et qui sont sûres pour moi :

  • Sea Shepherd est sûrement la plus connue et la plus médiatique grâce aux actions qu'elle mène tout au long de l'année pour préserver les cétacés. Vous pouvez faire des dons régulier sou ponctuels à l'association mais aussi acheter des goodies sur leur site, je vous conseille d'ailleurs de les acheter uniquement sur leur site ou sur un site que l'association a certifié comme partenaire, beaucoup de revendeurs sont frauduleux, ce que vous payez pourraient ne pas aller à Sea Shepherd !
  • Réseau Cétacés qui est une mine d'or d'informations à qui vous pouvez aussi faire des dons mais vous pouvez aussi devenir membre de l'association ou bénévole dans beaucoup de domaines.
  • L'association C'est Assez qui est aussi assez connue et qui accepte les adhésions et les dons pour continuer leurs actions sur le terrain. Ils ont aussi une boutique de goodies que vous pouvez retrouver sur leur site.

En allant voir des cétacés dans la nature

Observer des animaux dans la nature est un moment unique beaucoup plus intenses que de les voir s'agiter dans des piscines. Beaucoup d'associations proposent des excursions en mer pour essayer de voir des cétacés, vous trouverez toute une liste sur le site de Réseau Cétacés.

En partageant votre engagement avec ceux qui vous entourent

L'éducation se fait souvent par le bouche à oreille, par des conversations entre amis qui en parleront après à d'autres amis, à leurs familles, à leurs enfants. C'est et ça restera toujours la communication qui aura l'impact le plus fort sur les esprits alors à défaut d'avoir ce genre d'éducation à l'école il est de notre devoir à tous de transmettre à ceux qui ne savent pas encore.

Quelques liens à découvrir

Pour tout savoir sur la captivité des cétacés (Réseau Cétacés)

Dauphins, quelle vie après la captivité ? (Réseau Cétacés)

Mort d'un bébé dauphin au Parc Astérix 

Mort de Kasatka à SeaWorld

 

Toutes les photos ont été prises par Aurélie du blog Chouette World pendant son observation des Orques en Norvège.

orque cw2

épinglez-moi !

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (6)

  1. Très jolie réflexion ! Je partage entièrement ton avis en ce qui concerne la responsabilité de l’être humain sur les cétacés relâchés. Chacun d’entre nous a le devoir de prendre part à cette responsabilité je pense.
    Je ne connaissais pas les associations que tu mentionnes, mais je vais aller de ce pas découvrir leur travail. Encore merci ! xx

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 L’avenir nous dira si nous sommes suffisamment nombreux à partager ce point de vue sur notre responsabilité..

    1. Je suis d’accord 🙂 Après les parcs marins chez nous sont tellement têtus… J’imagine qu’ils sont plutôt en train de réfléchir à un moyen de continuer…

  2. Je partage totalement ton point de vue… je n’ai eu cette prise de conscience que tardivement, mais aujourd’hui quand j’entends les gens parler sans ménagement des parcs aquatiques ça me hérisse le poil. Le chemin est encore long, mais il faut garder espoir et continuer à faire passer le message ! Merci.

    1. Merci à toi 🙂 On prend tous conscience à notre rythme, l’information est importante pour ouvrir les yeux, c’est pour ça qu’il faut, comme tu dis, continuer à faire passer le message 🙂