Afrique Afrique du Sud

Dans les rues colorées de Cape Town

Cape Town, cette ville du bout du monde, du bout de l’Afrique, cette ville qui me faisait rêver par toutes les photos que j’avais pu en voir. C’est après nos intermèdes sur les hauteurs de Paarl, après nous être gavé ( m’être gavé ) de fromage et après avoir vu les vestiges de nos compatriotes sur la terre sud africaine, qu’on se dirige enfin vers la belle ville du Cap.

Les Pays Bas sous les montagnes du Cap

C’est en 1652 que les hollandais débarquent dans la baie du Cap à la base pour en faire un point de ravitaillement pour les bateaux qui rejoignent l’Asie mais le plan a vite pris une autre ampleur quand la ville a commencé inexorablement à s’étendre. Des quelques bâtiments en bois la ville du Cap se transforme en vrai village avec des rues et des bâtiments en dur, avec des magasins, des tavernes et tout ce qui pourrait avoir un attrait pour de nouveaux habitants. La ville grossit, d’hommes libres et d’esclaves qui construisent de leurs mains Le Cap. 50 ans après l’installation des hollandais dans la baie la ville du Cap est reconnue comme colonie, l’acte de naissance de la ville est signé.

La présence des hollandais et de leurs descendants est bien visible dans la ville, dès qu’on descend du bus, arrivés au centre ville, on se retrouve face à un bâtiment gigantesque par sa taille et sa beauté. L’Hôtel de Ville du Cap en jette et vous met directement dans le bain. On se faufile à travers le marché qui grignote la place juste en face pour voir la bête d’un peu plus près, le Cap répond déjà à tout nos rêves les plus fous : des bâtiments historiques ! On ne s’en est jamais caché, l’Afrique nous a un peu frustré depuis le début, ses villes qui se ressemblent souvent, ses bâtiments pas trop jolis et cette absence de bâtiments historiques, de vieilles pierres ( on n’est pas français pour rien ! ).

City Hall Cape Town (2)

City Hall Cape Town

Cape Town (2)

Cape Town (3)

Cape Town

Dans les jardins de Cape Town

Comme on adore tout ce qui est historique ( et qui ne bouffe pas notre budget ) on décide de se rendre au Company’s Garden. Oui un jardin mais pas n’importe quel jardin, celui là a vu le jour en même temps que la ville de Cap, alors qu’elle en était encore à ses balbutiements. Comme on vous le disait plus haut le Cap n’était censé qu’être un comptoir de réapprovisionnement pour les navires en route vers l’Asie mais pour les réapprovisionner il fallait déjà avoir quelque chose à proposer. On a donc commencé à planter toutes sortes de denrées dans ces jardins, des légumes, des fruits, tout ce qui pouvait pousser sur la nouvelle terre du Cap a été planté et les jardins au fil des années ont pris forme.

Aujourd’hui c’est plutôt des jardins d’agrément même si on y fait encore pousser quelques plantes, on peut s’y promener, profiter de l’ombre des arbres centenaires, y manger ( de supers bons plats ! ) ou visiter le musée et le planétarium qui marque le bout du bout des jardins.

Company's Garden

Company's Garden (2)

Entre les montagnes et l’océan

Un autre incontournable de Cape Town reste son Waterfront. Énorme zone ludico-commerciale on voit bien en arrivant que l’endroit est en plein expansion. Dans ce décor de gros bateaux amarrés au port et des beaux bâtiments flambants neufs se trouve, un peu perdu, des bâtiments type hollandais d’un bleu pâle qui rehaussent à eux tout seuls le charme de l’endroit. C’est le seul endroit de Cape Town où on a trouvé du pain ! ( Oui je sais, cette obsession du pain.. ) Sans vraiment le vouloir d’ailleurs on est tombé sur un restaurant/boulangerie qui proposent des pains tellement beaux qu’on sera resté devant la vitre 5 bonnes minutes.

Pain mis à part le Waterfront est vraiment l’endroit où vous pouvez tout faire tout en appréciant les principales atouts de la ville, l’océan est à quelques pas et les montagnes sont en arrière plan, un endroit à voir absolument !

Waterfront Cape Town (2)

Waterfront Cape Town

Cape Town Waterfront

Une dose de couleurs à Bo-Kaap

Bo-Kaap porte bien son nom dans le sens où on pourrait le comprendre en français ( Beau Cap ) même si évidemment ce n’est pas du tout le sens du nom ! Bo-Kaap signifie « au dessus du Cap » en Afrikaans et pour cause pour y aller il vous faudra monter et encore monter à travers la ville mais l’effort en vaut la peine.

Ce quartier des descendants d’esclaves malais musulmans contraste avec la dureté et le caractère parfois austère des bâtiments coloniaux, ici tout est de couleur vive, sans règle les habitants peignent leurs maisons de bleu, de rose, de vert ou de jaune peut être pour se rappeler le pays que leurs ancêtres ont quittés. On passe donc devant des mosquées et devant ces innombrables maisons aux couleurs chatoyantes, le quartier n’est pas riche et reste encore aujourd’hui dans son jus même si on voit apparaître quelques blancs dans la zone, on se doute alors que des maisons de ce genre, dans un quartier aussi historique va forcément pousser à la gentrification surtout dans une ville comme le Cap qui se hypsterise à vitesse grand V !

Bo Kaap Cape Town

Bo Kaap Cape Town (6)

Bo Kaap Cape Town (5)

Bo Kaap Cape Town (3)

On apprécie quand même les rues pavées qui donnent un autre charme à la ville, une autre identité et on se rend compte en redescendant vers la ville que Cape Town a une multitude de visage. La face coloniale de la ville est encore ( heureusement ) bien présente et je pense que c’est aussi ça qui nous a fait aimer autant la ville. L’Afrique du Sud a su garder les vestiges de son histoire, même si parfois on n’a pas du tout l’impression d’être en Afrique ( jamais vu autant de blanc depuis septembre ! ) on ressent un tel mélange de culture que juste mettre le pied dehors est déjà une expérience en soi.

 

Voyageuse amoureuse de la nature, passionnée d'animaux et de conservation ; solo ou à deux ; en Europe, Afrique, Asie, Amérique, je vous emmène dans mes bagages pour vous raconter mes voyages.

Laisse ton commentaire ici !

Commentaires (4)

    1. On s’est souvent fait à manger nous même au Cap mais sinon je me souviens d’un bon endroit pour prendre le petit déjeuner à Woodstock qui s’appelle le Kitchen ! A tester !