Tu aimeras aussi...

6 Commentaires

  • malicyel

    Pour moi, il ne devrait pas y avoir d’abattage du tout mais un éveil de la conscience de chacun que l’homme ne possède pas le territoire ou la terre et qu’il doit cohabiter avec les espèces du territoire sur lequel il a établi sa vie comme les espèces, elles, le font.
    => Je suis tellement d’accord avec toi ! Cette façon pour nous, humains, de penser que tout nous est dû et que la solution c’est toujours d’exterminer m’exaspère. Et concernant le loup, je suis tellement d’accord avec toi… mais bon, quand tu vois que des gens prennent encore plaisir à tuer des chats ou chiens qui traînent à côté de chez eux, tu te dis que l’espèce humaine est pas prête d’évoluer 🙁

    1 août 2017 at 8:03 Reply
    • Adeline

      🙁 Je suis d’accord avec toi pour ces espèces de fous qui tuent des animaux juste à côté de chez eux, pour l’avoir vécu avec certains de mes chats je n’arrive pas à comprendre… C’est sûrement l’idée que les animaux sont inférieurs à l’homme, au même titre que la Terre en fait, on estime être au-dessus, tellement parfaits qu’on peut tout se permettre, des vrais dieux en fait pour décider du destin de ce qu’on considère inférieurs à nous. Ce qui est d’autant plus choquant c’est que beaucoup d’êtres humains n’ont pas évoluer, et ça c’est le pire !

      1 août 2017 at 8:32 Reply
  • Itinera Magica

    Merci pour cet article qui ouvre un débat passionnant et essentiel. Je suis comme toi convaincue de l’inutilité des tirs au loup, et triste de voir cet animal majestueux et emblématique disparaître une deuxième fois. Et en même temps, je trouve le sujet tellement compliqué car je suis aussi sensible à la détresse des éleveurs. Ca m’a vraiment marquée quand j’étais en Aveyron, tout le monde ne parlait que de ça. On voyait des bergers avec chaque troupeau dans les pâtures, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années, on voit que le loup est revenu sur le Larzac. Il y avait l’histoire d’un troupeau entier qui s’était jeté du haut d’une falaise par peur du loup, et surtout il y avait une histoire nouvelle, qui s’était produite 3 semaines avant mon voyage en Aveyron, et qui avait traumatisé tout le monde : un loup avait attaqué en plein jour, en présence du berger. Le berger avait tapé sur la tête du loup avec son bâton pour essayer de le faire fuir, mais ça n’avait pas marché du tout, le loup avait réussi à dévorer 2-3 brebis avant de s’enfuir. Les bergers étaient hyper marqués, ils ne parlaient que de ça, ils disaient tous “on nous demande à la fois d’élever nos brebis de façon naturelle, sans les enfermer, en les laissant pâturer, et on nous demande de nous protéger contre un prédateur de plus en plus audacieux”. Je pense qu’il faut qu’on trouve tous ensemble de nouvelles solutions. Tuer les loups n’est pas une solution, mais livrer les éleveurs à eux mêmes non plus, surtout que les agriculteurs sont de moins en moins aidés (la PAC baisse, les prix s’effondrent, la concurrence internationale est rude) et que c’est difficile pour les petites exploitations de payer un berger 24h/24 pour être avec le troupeau… surtout si ce n’est pas d’une efficacité à 100{cb4b318fd3a9ec81bfc3a9215a7d6b83ea287e713ba95fa5844e961cf8d6b177}. Qu’est ce que tu penserais de la création de nouveaux parcs naturels ? D’espaces où on a les loups, et d’autres non ? Peut-on cantonner le territoire d’un loup, ou est ce impossible ?

    7 août 2017 at 5:56 Reply
    • Adeline

      Merci pour ton commentaire Alexandra, tous mes poils se sont dressés en lisant ce que tu racontes sur les éleveurs du Larzac ! Je ne suis pas du tout insensible à la détresse des éleveurs et j’entends totalement le désespoir que ça doit être pour eux de voir leur troupeau se jeter d’une falaise ou se faire dévorer sous leurs yeux (quelle horreur!) et surtout d’avoir des loups qui s’attaquent aussi ouvertement aux brebis ! C’est très étonnant comme comportement pour un loup ! Ce ne sont pas des animaux aussi vaillants et encore moins quand ils sont seuls, ils auraient plutôt tendance à fuir à moins d’être vraiment affamés. Ça m’étonne énormément et ça soulève de nouveaux questionnements comme par exemple : est-ce que les loups ont suffisamment de quoi subvenir à leurs besoins ?

      Je ne suis pas pour la création de nouveaux parcs naturels si tu entends par ça de créer des structures fermées pour éviter le contact entre loups et brebis, le cloisonnement n’est pas la meilleure des solutions, elle empêche la dispersion des espèces et le renouvellement d’une certaine biodiversité. Le loup est un animal territorial donc il s’autocloisonne à moins de ne pas avoir de nourriture sur son territoire ou d’être chasser par une autre meute, il faudrait peut être mettre en place des études vraiment poussées sur le territoire des différents individus et groupes, la quantité et la qualité des proies qu’ils peuvent attraper et peut être créer des zones de non pâturage, même si ça peut sembler injuste pour les éleveurs… Le souci de cette cohabitation c’est que c’est à l’homme, soit disant créature raisonnable, de faire des efforts sur le territoire qu’il grignote, efforts qu’un loup ne peut pas comprendre 🙂

      7 août 2017 at 6:42 Reply
    • Voyager en photos

      Je me demande si le fait que les loups ne viennent pas de plus en plus proche des villages et attaquent les troupeaux de cette manière ne viendrait pas d’un manque de proie, notamment dû à la chasse au petit gibier. Personnellement je ne comprends pas que la chasse soit autorisée dans les parcs nationaux. On a pas le droit de cueillir des fleurs pourquoi as t on le droit de tuer des animaux (de même je ne comprends pas que la chasse d’animaux comme le mouflon soit autorisée – j’étais à une table d’hôtes avec des chasseurs, (le pire repas de ma vie lol car je n’ai pas trop voulu me les mettre à dos mais je n’ai pas réussi à les faire changer de sujet non plus) et apparemment c’est tout à fait possible, et cela permet d’avoir “une jolie déco” dans son salon.
      Je comprends le désespoir des éleveurs mais il faut aussi penser à ce qui se fait ailleurs. Pour les loups je ne sais pas mais pour les ours la cohabitation est difficile dans les Pyrénées mais se passe très bien en Slovénie où leur densité est bien plus élevée notamment car les troupeaux sont mieux surveillés et car de la nourriture a été installée pour les ours afin qu’ils délaissent les troupeaux et apparemment ça marche assez bien (cf l’expo Ours qui avait eu lieu au Museum d’Histoire Naturelle de Paris il y a un an ou deux)

      10 juillet 2018 at 5:02 Reply
      • Adeline

        Ton commentaire est très très vrai Mathilde 🙂 A tous les niveaux ! Oui, les loups attaquent parfois les troupeaux parce qu’ils n’ont pas assez de gibiers mais il ne faut pas exclure aussi le fait que ce sont des proies assez faciles à avoir, les troupeaux sont grands en général ça augmente les chances d’attraper les animaux. Ceci étant il y a des pays, comme l’Allemagne, qui protège beaucoup mieux leurs troupeaux avec des clôtures électriques mobiles qu’ils plantent autour du troupeau laisser à paître. Je ne comprends pas vraiment pourquoi les éleveurs n’acceptent pas les alternatives de ce genre et préfère abattre des loups. Pour les Ours c’est le même problème, et ce que tu dis est très juste, dans d’autres pays la densité est plus élevée et pourtant hommes et ours vivent en harmonie. Encore une fois j’ai du mal à comprendre pourquoi les éleveurs ne prennent pas exemple sur ce que font les slovènes plutôt que de râler. Pour ce qui est des chasseurs… Je sais pas si j’aurais réussi à garder mon calme à ta place !!!!

        11 juillet 2018 at 10:00 Reply

    Leave a Reply