Quelques jours à Maputo, la capitale du Mozambique

Maputo a du potentiel, la ville est pleine de gens adorables et de vieux bâtiments coloniaux. On se dit qu’elle pourrait mieux exploiter son potentiel, le Mozambique c’est quand même le seul pays de la zone à avoir à la fois pléthore à de bâtiments coloniaux portugais et une culture africaine bien ancrée. Le mix est assez vivifiant et pourtant la ville en elle-même m’a laissé perplexe.

Falas português ?

Il faut quand même savoir ( même si on s’en fout un peu ) que j’ai du sang portugais dans les veines. Je suis même à 50% portugaise. Maintenant que vous avez bien ri en pensant aux blagues pourries sur les portugais on peut passer au vif du sujet : un jour dans ma vie j’ai parlé portugais. Même plus d’un jour. Si on oublie ces mois où mes parents m’ont largué chez mes grands parents et que je suis revenue parfaitement bilingue ( bon allez j’avais même pas 3 ans ) il y a eu ce moment au lycée où j’ai appris le portugais. Le lycée c’était il y a 10 ans. 10 ans c’est long. Je ne parle pas portugais. Imaginez vous un peu alors ce moment épique où tu te rends compte qu’ici l’anglais ce n’est pas une langue très pratiquée. On a rencontré très peu de gens qui parlaient anglais et à notre hôtel, l’homme qui nous accueille ne le parle pas du tout. Ça a été mon moment de gloire, je fouille dans mes souvenirs pour finalement baragouiner quelques mots qui feront leurs effets ! On est sauvé les gars, on va pouvoir dormir dans la chambre avec un ventilateur.

L'odeur aigre de Maputo

Faut pas se leurrer, l’Afrique de l’Est c’est sale. Les ordures au bord des routes, les bouteilles en plastique jetées par les fenêtres et puis les odeurs.. On a déjà expérimenté tout au long de notre voyage et pourtant le Mozambique et surtout Maputo remporte la médaille. La brillante et fantastique médaille de la ville la plus sale qu’on a vu en plusieurs mois de voyage. Oui, c’est pas glorieux comme médaille mais je ne suis pas du genre à vous vendre du rêve, paillettes et licornes qui pètent des arcs en ciel, Maputo n’est pas très jolie et ne sent pas bon.

Maputo, comme on le disait, pourrait être une jolie ville pourtant. Sauf que pour ça il faudrait que Maputo fasse un peu attention à elle, qu’elle prenne soin de ses beaux bâtiments coloniaux laissés par les portugais. Sauf que Maputo, c’est pas son délire de se faire belle, ou pas trop. Du coup on se retrouve avec des bâtiments délabrés à un point presque délirant. Le meilleur exemple reste la Villa Algarve, une maison juste magnifique qui a apparemment une histoire un peu compliquée mais qui en reste majestueuse et… délabrée ! Repaire de drogués et autres, l’endroit est juste déconseillé !

Villa Algarve Maputo Mozambique

Heureusement il reste quelques vestiges qui tiennent encore debout comme le Musée d’Histoire Naturelle qui est juste un délice pour les yeux. On n’a pas pu y entrer mais juste d’extérieur c’est une bouffée d’oxygène un peu comme notre visite du marché artisanal où on a pu acheter des petits souvenirs pour notre futur chez nous et être ébloui par tous ces produits manufacturés qu’on n’avait jamais vu ailleurs.

Alors même si Maputo et le gouvernement du Mozambique ont décidé assez récemment de mettre en place des zones de sauvegarde dans la ville elle reste assez moyenne et elle craint un peu apparemment ! Après avoir reçu la carte de Maputo on se rend compte des innombrables petites croix qui disent « No go » dans pas mal d’endroits de la ville. Des endroits vraiment déconseillés aux touristes, une allemande expat nous le confirmera, si vous voulez vous faire voler c’est sur le front de mer qu’il faut aller !

Maputo Mozambique
Maputo Mozambique
Maputo Mozambique

Tu as aimé cet article ? Partage le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Laisse un commentaire, j'aime bien te lire :)

Il n'y a pas encore de commentaire, à toi de jouer :)


Laisse ton commentaire ici !