InPortugal

Pombal, une petite ville historique au centre du Portugal

Le Portugal de mon enfance c'est le petit village de mes grands-parents et puis c'est la ville de Pombal, à quelques kilomètres de là où j'allais me baigner avec mes cousins et cousines dans l'énorme complexe aquatique posé sur la colline qui surplombe la ville, où j'allais aux petites fêtes et aux magasins avec ma famille. Pombal, je l'ai déjà évoqué quand je vous parlais de Coimbra, le nom de la ville est connu surtout grâce au Marquis de Pombal qui a laissé une empreinte indélébile sur le pays et notamment sur l'Université de Coimbra où il a étudié.

Politicien très important au Portugal durant le XVIIIème siècle, le pays entier lui doit beaucoup au point que l'homme a un adjectif pour désigner l'époque à laquelle il a vécu et les édifices qui ont été construits à cette même époque : pombalien. Vous l'avez compris, le Marquis de Pombal n'est pas n'importe qui dans le pays, sa présence est latente, même à Lisbonne où une place porte son nom, mais malgré cette notoriété le Marquis n'a pas oublié la petite ville qui lui vaut son titre. A la fin de sa vie, alors qu'il n'est plus dans les bonnes grâces de la reine, le vieux Marquis s'installe à Pombal dans une maison du centre qui porte aujourd'hui une plaque commémorative. Pendant les 5 années de sa vie là-bas il a permis à la ville de retrouver une attractivité, notamment grâce à la construction d'une route Lisbonne-Porto et de nombreux édifices. Mais plus que d'être la ville des dernières années du Marquis de Pombal, la ville porte en elle une histoire bien plus ancienne qui débute des siècles auparavant avec la construction, au XIIème, du château qui domine la ville.

Un château templier à Pombal

Quand j'annonce à ma grand-mère à mon arrivée mes quelques idées d'excursions dans les alentours de notre village, elle lève un sourcil interrogateur quand je lance le nom de Pombal et que j'évoque une petite visite du château qui n'est, pour elle, qu'un "vieux tas de pierres". Ledit tas de pierres est légèrement daté, j'admets, puisque c'est un château du XIIème siècle mais il représente pour moi un de ces trucs de mon enfance, un de ces lieux que j'ai vu quand j'étais haute comme 3 pommes et dont je ne me souviens absolument plus mais que j'ai envie de redécouvrir. Ce qui est encore plus génial c'est de pouvoir le redécouvrir avec ma grand-mère qui a une mémoire dont j'aurais aimé hériter et qui me raconte quelques histoires sur la ville et ses bâtiments.

Ce que ne savait pas ma grand-mère, et moi non plus, c'est que le château de Pombal est un château templier. Placé sur la ligne de séparation entre les territoires chrétiens et Maures, c'est un maître templier qui a fait construire le château dans le courant du XIIème siècle à la suite d'une victoire des chrétiens sur les musulmans. Pendant plusieurs siècles le château passera de mains en mains jusqu'à devenir une résidence seigneuriale puis d'être incendié au tout début du XIXème par les troupes napoléoniennes. Pendant près d'un siècle le château restera en ruines jusqu'à ce qu'il soit déclaré monument national en 1910 et que des travaux de restauration commencent en 1940. Le château connaîtra alors plusieurs périodes de remises en forme, la dernière datant de 2001.

Nous arrivons au château par le parking près du cimetière. de ce côté là on a tout le loisir de pouvoir (re)découvrir le château par son flanc en suivant le chemin parsemé d'oliviers qui nous amène à travers différentes arches et petites tours de guets qui nous donnent déjà un aperçu de la vue sur la ville. Arrivées près du petit café installé au pied du château, tout à fait moderne et couleur cuivrée qui tranche avec les vieilles pierres de l'édifice, ma grand-mère s'étonne des changements effectués depuis sa dernière venue. Il y a quelques années l'escalier qui mène à la porte d'entrée n'était qu'un chemin de cailloux et ladite porte était tellement branlante qu'elle ne se fermait que difficilement avec une grosse planche de bois. Depuis, le château a vu quelques printemps et quelques travaux.

Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal

Si le château de Pombal n'a plus aujourd'hui la splendeur du XIIème siècle, les ruines qui restent sont parfaitement exploitées pour permettre aux visiteurs de comprendre et d'apprendre l'histoire du lieu. En plus d'un bureau de renseignement installé dans l'enceinte, des plaques en anglais sont disséminées dans plusieurs endroits pour expliquer l'usage des différentes parties du château et des petits ordinateurs ont été mis en place au centre même de l'édifice, ils contiennent différentes parties de l'histoire du pays, de la ville et du château qui permettent de resituer le lieu dans son époque d'origine (en anglais et en portugais). Après avoir fait le tour du château, je gravis les quelques marches qui mènent à l'unique tour encore debout. A l'intérieur se niche sur plusieurs étages une exposition sur toute l'histoire du château jusqu'à aujourd'hui, une découverte passionnante !

Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal

Prendre un café au château de Pombal

Niché dans ce bâtiment moderne aux allures d'oeuvre contemporaine, le petit café du château est un endroit vraiment cosy, climatisé (important quand la chaleur vous fait littéralement fondre) qui propose des petits plats, des boissons, des glaces et surtout un espace détente avec vue sur une partie de la ville. Si la vue en elle-même n'est pas la plus wouaw du monde, le lieu à l'avantage d'offrir de quoi se poser un peu avec une belle exposition de photos de moments de vie à Pombal.

Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal

La Tour de la Vieille Horloge

A notre sortie du château, nous redescendons vers la ville et j'aperçois sur notre route les signes caractéristiques d'un chemin de randonnée. Assez intriguée par leur présence dans un lieu aussi incongru je décide de les suivre et tombe sur l'un des édifices emblématiques de Pombal : la Tour de la Vieille Horloge.

Construite dans le courant du XIVème siècle, elle était à l'origine destinée à récolter les taxes des Juifs et des Maures lors de la Saint Martin mais elle était aussi le point de séparation entre la vieille ville à l'est et la nouvelle ville à l'ouest. En 1509, une horloge mécanique et une cloche y furent installées, cette dernière sera ensuite transférée à la prison par le Marquis de Pombal à la fin du XVIIIème siècle. Un peu laissé à l'abandon pendant plusieurs années, la vieille horloge s'est refait une jeunesse en 2014 et est aujourd'hui visitable.

Pombal portugal
Pombal portugal

Pombal, ses églises et ses musées

Notre descente vers le centre de la ville continue et nous fait aboutir près de l'église Matriz de São Martinho sur la place du Marquis de Pombal. Si l'extérieur ne paye pas de mine et ressemble à beaucoup d'églises portugaises, l'intérieur contraste avec cette simplicité. Des azulejos représentant l'un des moments historiques du pays décorent le fond de l'église et des oeuvres de la Renaissance, comme le retable, donnent toute sa magnificence à l'église.

La place du Marquis de Pombal réunie autour d'elle beaucoup des monuments à découvrir dans la ville. A côté de l'église, un bâtiment à l'allure austère se dresse. Ma grand-mère me raconte que c'est l'ancienne prison, aujourd'hui devenue la Musée du Marquis de Pombal, qui a d'ailleurs appartenu à une grande tante et où mon arrière grand-père a fait un court séjour après une altercation (le bonheur des petites anecdotes familiales !). Depuis plusieurs années le bâtiment a donc un tout autre usage puisqu'on peut y découvrir plusieurs expositions, toutes consacrées à la vie du Marquis de Pombal et à son époque avec des vêtements, des ouvrages, et des actes signés de la main du Marquis. L'entrée du musée est gratuite.

Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal

Nous achevons notre descente vers ce qui est aujourd'hui le nouveau centre de la ville, une descente qui nous ramène vers notre époque, un tout autre monde ! En une journée, en commençant par redécouvrir le château templier de la ville puis l'horloge et le vieux centre, nous sommes à nouveau propulsé dans notre époque, à découvrir le street-art qui colore les murs, les décorations qui attestent d'une ancienne fête, la brocante où sont exposés tous les objets possibles et imaginables, du vieux tableau de chasse à courre aux anciennes machines à coudre en passant par d'énormes bonbonnes de verre qui raviront les apprentis décorateurs d'intérieur en mal de vintage. Pombal est peut-être une toute petite ville, peut-être qu'on y passe que quelques heures à déambuler entre les vestiges du passé et les moments du présent mais pour moi elle représente une autre facette du Portugal, bien éloignée des fourmillantes Lisbonne et Porto qu'on s'arrache quand on vient pour la première fois dans le pays, bien différente de l'Algarve et de ses magnifiques plages. Ces petites villes là transportent aussi en elle une histoire que parfois même les habitants découvrent au fil des reconstructions et réfections des bâtiments. C'est un voyage dans le temps, que j'aime à refaire les rares fois où je repose les pieds dans une des régions du monde où sont mes racines. C'est un endroit que je vous recommande, un moment loin de la folie touristique, un petit écrin de Portugal resté encore suffisamment dans son jus, terriblement attachant.

Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal
Pombal portugal

Tu veux plus d'informations sur Pombal ?

Il y a plusieurs choses que je n'ai pas évoqué dans mon article comme le musée de l'Art Populaire Portugais qui se trouve aussi sur la place du Marquis de Pombal ou encore l'Eglise Nossa Senhora do Cardal. Si tout ça t'intéresse tu peux trouver toutes les activités possibles sur le site de la ville et les événements prévus sur les prochains mois. Le site est totalement en portugais (mais Google est ton ami si jamais tu ne comprends pas tout !)

Autour de Pombal

Si tu veux pousser un peu plus loin dans la découverte de la région je te conseille d'aller jeter un oeil à la très belle plage Osso da Baleia (l'os de baleine parce qu'un squelette de baleine y a été trouvé au début du XXème). Tu peux aussi aller découvrir le Couvent du Louriçal dont l'intérieur est tapissé d'azulejos ou aller te balader dans la Serra de Sicó à l'est de la ville.

Pombal
Par
5

Tu aimeras aussi...

5 Commentaires

  • Miryam - Nuage Nomade

    C’est beau comme tout ! En plus qu’elle chouette petite excursion avec ta mamie. Une belle idée de balade à faire à deux, on se remémore les souvenirs, on partage des choses et on voit les choses qu’on a vu avec un regard d’enfant avec un regard d’adulte. C’est beau. Et puis ça semble tellement loin de l’agitation du Portugal. Je pense que c’est vraiment ce genre de choses que j’aimerais découvrir ! Merci ma Belette ! ❤️

    17 août 2018 at 2:03 Reply
    • Adeline

      Merci Mimi ! Ça change des lieux touristiques au Portugal, c’est aussi ça que je voulais montrer, il y a plein de petits villages qui ont en eux un petit peu de l’histoire du pays, il suffit de prendre aussi le temps de s’y arrêter à côté de la découverte de lieux plus connus 🙂

      18 août 2018 at 4:07 Reply
  • Chrys

    ça a l’air chouette et apaisant comme petite ville 🙂 J’aime les lieux qui vivent et qui sont remplis d’histoire comme celui ci 🙂 Et très chouettement illustré ! 🙂

    21 août 2018 at 4:27 Reply
    • Adeline

      C’est très très calme (à part les jours de fête :-D), c’est le genre de petites villes dont tu ne peux pas connaître l’existence si tu n’y a pas été par hasard ou si tu n’habites pas à côté… Raison de plus pour en parler 🙂

      22 août 2018 at 1:23 Reply
  • Chad

    Une (re) découverte faite en très bonne compagnie 🙂 pour laquelle tu nous donne pleins de détails sur cette ville simple et pourtant riche historiquement !

    😉

    29 août 2018 at 7:15 Reply
  • Laisse ton commentaire ici !